Quel sont les étapes d'un terrassement ?

Les différentes étapes des terrassements, surtout à La Réunion et ailleurs, il y a une phase de terrassement. Le fort dénivelé de l’île impose des travaux de terrassement important dés que l’on s’éloigne des côtes. Dans les travaux de terrassement, les étapes à effectuer sont souvent similaires et dépendent largement de la nature du sol et de la zone à mettre en terre.

Les différentes étapes des terrassements à La Réunion.

Le département de La Réunion possède un sol très varié et à certain endroit assez rocheux. Dans toute construction, agrandissement, aménagement paysager ou même rénovation, les terrassements définissent la durabilité d’une structure.

Première étape du terrassement : les études des sols

Certaine commune comme Saint Paul, Saint Leu ou La Possession, oblige cette étude pour plusieurs raisons. En fonction de la nature des travaux à envisager, plusieurs actions nécessaires à l’ étude du sol devront être envisagées. L’analyse des sols est à la fois géologique et géotechnique . L’ engin devra déterminer quelles opérations seront effectuées lors des travaux de terrassement en fonction des propriétés physiques et mécaniques du sol. Un sondage de la terre profond effectué par une machine de forage peut être indispensable pour obtenir des échantillons représentatifs des propriétés chimiques du sol.

Le degré sismique et de mouvement de terre à construire sera nécessairement étudié dans le cas où les travaux se déroulent dans une zone à risques … Le rôle du professionnel en charge du diagnostic sera de lister les données utiles à la réalisation du projet, pour calculer les besoins nécessaires en fondations , utiliser les informations relatives à la réutilisation des différents types de sols et dessiner une carte différenciant chaque parcelle. Le vendeur est, depuis la Loi Elan, charger d’établir ses études de sols.

Étape 2: préparer le sol du terrain à sa surface.

Préparer le sol pour les travaux de terrassement consiste à établir un bornage du terrain. Parfois les bornes se retrouve en fond de ravine ou sur un PPR. Cela peut parfois modifier l’espace de construction. Mesurer avec précision et établir une limite ou un jalonnement selon le plan initial. Il est nécessaire de faire appel à un géomètre à ce stade des travaux. Il permet, entre autres, d’identifier les zones à dédiées aux canalisations et de définir exactement les différents niveaux d’un site. C’est une démarche qui permettant de :

✔de borner le terrain pour que les travaux soient réalisés conformément aux plans de l’architecte.

✔de synchroniser le plancher du sol à celui de votre projet de construction;

✔d’identifier les zones dédiées à l’installation des évacuations et des canalisations ;

✔de définir avec précision les différents plans de niveaux d’un terrain ;

✔s’assurer que le niveau finale ne sera pas une source d’inquiétude pour les voisins ;

Le coût de ce service est déterminé par les frais de déplacement de l’expert, la zone limitée ainsi que les spécifications particulières du projet. N’hésitez pas à demander plusieurs devis afin de trouver le meilleur prix et de vous assurer que les géométries sont disponibles. En effet, ces professionnels sont très demandés dans la sphère de la construction et du bâtiment et les délais d’attente peuvent être longs.

Étape 3: L'extraction du sol

L’extraction est l’étape dans laquelle le sol est enlevé à l’aide d’engins de chantier tel qu’une mini-pelle (dont la taille et le poids diffère en fonction du volume de matériau à retirer), un tractopelle utiles pour se déplacer d’un point à un autre et faire de la manutention pour de petits volumes de sol. Cette étape est essentielle pour la suite du projet et est généralement réaliser par des professionnels, que vous fassiez intervenir une entreprise ou une location d’engin. Le volume de sol et de matériaux à extraire doit être défini avec précision. Les tracés doivent également être très précis.

Etapes 4: Systèmes de drainage pour évacuer de l'eau de pluie.

Nous le savons tous, les pluie parfois diluvienne peuvent aire des dégât à La Réunion. Une étape importante du terrassement est donc la réalisation du système de drainage des eaux afin de limiter les risques d’infiltration, d’évacuer le ruissèlement des eaux pluviale et d’éviter les dommages dus à la stagnation des eaux. Une légère pente ou d’une grille d’évacuation et la création d’un regard puis un canal en béton est préférable.
Des drains, gouttières, et regards sont construits pour assurer l’évacuation de l’eau et éviter le ruissellement. De ce fait, la stabilité du sol est assurée. Le risque de pénétration de l’eau dans les murs de la future fondation est donc fortement réduit. Enfin, des pierres et des graviers sont posés les uns sur les autres pour fixer les drains et autres systèmes d’évacuation.

Etapes 5 du terrassements: décaissement de terre et roches

Le décaissement précède l’apurement. Il consiste à enlever la couche arable jusqu’à ce que les couches solides apparaissent . Ce sol de très bonne qualité est souvent conservé pour de futures plantations ou des développements complémentaires. Le prix de cette action est calculé au mètre carré mais est généralement décroissant si la superficie du terrain à fouiller est importante.

Le décaissement doit être effectué sur une base régulière avec maîtrise et savoir-faire pour obtenir un terrain très stable. Les chemins et voies d’accès à la maison seront aménagés de cette manière. La chargeuse-pelleteuse et le bulldozer sont les deux machines les plus souvent utilisées pour travailler la terre. La dameuse interviendra alors pour compacter le sol et le préparer à la pose du gravier .

6ème étape: fouilles, tranchées.

Il s’agit ici de former les tranchées où reposeront les fondations de la future construction. Ils peuvent être superficiels, semi-profonds ou profonds. Concernant la construction, c’est fouilles, accueilleront d’abord le béton de propreté puis la semelle en béton armée pour garantir la solidité des fondations. Les tranchées en canal représentent les fondations destinées à recevoir le béton de propreté. Leur rôle est essentiel pour aider à répartir le poids des murs porteur au sol.

Le prix de cette opération varie en fonction du nombre de mètres cubes excavés et ne peut être déterminé qu’après une étude complète du projet.

Etape 7: Viabilisation

La prochaine étape des travaux de terrassement lors de la construction d’une maison individuelle est la viabilisation du terrain . Cette opération consiste à apporter des câbles d’eau, d’électricité, et de communication et à assurer l’installation de canalisations d’égout . L’emplacement des câbles et des tuyaux est déterminé bien avant le début des travaux et consigné sur un plan précis. Quel que soit le type de travaux envisagés et pour faciliter d’éventuelles réparations dans le futur, une couleur est attribuée à chaque catégorie du réseau. Enfin, la fosse septique est installée selon des normes très précises. Sa capacité et ses dimensions sont calculées en fonction du nombre d’occupants de la maison.

8ème et dernière étape du terrassement : Le remblai

Le remblaiement est l’action qui remplit les trous conçus pour enterrer les gouttières, les tuyaux, les drains et les systèmes nécessaires à la viabilisation. La restauration du terrain est réalisée pour être de niveau. À ce stade, le sol est à nouveau plat.

Le remblai est en fait un mélange de terre et de gravats conservé lors du décaissement. Il peut également être constitué de couches superposées de matériaux naturels de différentes épaisseurs amenées notamment sur le terrain pour cette opération. L’objectif du remblaiement est de stabiliser le sol et d’ assurer la solidité des fondations .

Un terrain soigneusement aménagé en terrasses est idéal pour tout chantier de construction.